Le Blog DTC > Actu, People, Buzz, Sondages, Photos et Videos insolites

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 28 septembre 2006

Nolwenn Leroy, Etoile Cherie FM 2006

Présentée par Flavie Flament, cette soirée se déroulant à l'Olympia le 25 septembre devait déterminer l'Etoile Chérie FM 2006. Le public a ainsi pu voter pendant 3 mois afin de choisir l'artiste qui méritait le plus (enfin...) ce titre honorifique. La liste des nominés comportait uniquement des chanteurs francophones, à savoir Natasha St-Pier, Roch Voisine, Patrick Fiori, Yannick Noah, Patriiiiiiiiick Bruel et Nolwenn Leroy, cette dernière remportant la palme du public, succédant ainsi à Lara Fabian.

La soirée en elle-même fut relativement agréable (merci Katy!), les nominés ainsi que d'autres artistes (Tina Arena, Pascal Obispo sans Mélissa Mars , Lionel Ritchie, etc.) se succédant pendant plus de 2 heures sur la scène de l'Olympia.

Mentions spéciales à Hélène Ségara pour son playback on ne peut plus visible, à Nolwenn Leroy pour sa tenue vestimentaire de mauvais goût et à Anggun pour son bide (musical) de compétition.

dimanche 24 septembre 2006

Les Ogres de Barback à Cergy

Dreadlocks d'un côté, Jesus-like de l'autre, j'ai très vite compris que l'ambiance serait particulière pour ce concert pleine pluie des Ogres de Barback organisé en marge des activités festives Cergy Soit. Et pour mieux inciter au voyage, cocktails gagnants et autres joyeusetés festives (on se comprend ou je vous fais un dessin?) étaient semble-t-il légion chez ces roots. "Hey, tu veux un peu de jus d'orange ? " Bien chargé ton jus d'orange en tout cas, inutile de le tester, pas vraiment envie non plus. Bousculades, slams, et galipettes en tout genre ne manquaient pas non plus à l'appel. C'est d'autant plus étonnant que le style des Ogres de Barback ne correspond pas exactement à ce public... mais peu importe, la diversité suscite la curiosité :)

samedi 23 septembre 2006

Le Pont de l'Alma, Paris

Neuf ans après la disparition de Lady Di, de nombreux passants rédigent chaque jour des messages en sa mémoire sur la structure en béton du Pont de l'Alma surplombant le tunnel funestement célèbre. Certains d'entre eux y ajoutent le style...

jeudi 21 septembre 2006

Emilie Simon en concert à l'Olympia

Oh je sombre, ce mardi 19 septembre 2006 appartient déjà à ce passé proche que l'on souhaite revivre rapidement, tant la prestation d'Emilie Simon - et de ses musiciens proposant une diversité musicale rare - fut tout simplement magique. Flashback :

Pour la Sainte-Emilie, l'Olympia (en configuration fosse + gradins) affiche complet : point donc besoin d'une forte médiatisation pour remplir cette salle mythique, et c'est bien mieux ainsi. Premier constat en entrant dans la salle : les caméras sont présentes, pas de doute, le concert est filmé en vue d'un DVD!

20h, la première partie peut débuter, variété française? pop-rock? Non... techno, comme pour rappeler la parade annuelle qui s'est déroulée deux jours plus tôt dans la capitale. C'est donc un DJ dans un style pouvant rappeler celui de Laurent Garnier qui "impose" son morceau de 30 minutes à un public qui reste pour le moins perplexe. 20h30, patientons encore 30 autres minutes.

21h, les musiciens entrent sur scène sous les applaudissements d'un public impatient voulant enfin savourer ce concert tant attendu. Les sonorités pop-rock ou plus douces s'enchaînent - mettant en valeur le timbre si particulier de la voix d'Emilie Simon - au fil des titres de ses trois albums. Son dernier opus, Végétal, sera d'ailleurs présent en quasi-intégralité sur la playlist de ce concert, au grand bonheur d'un public semblant davantage le connaître que les précédents. Emilie Simon porte pour la première fois une robe ample rappelant un autre temps - sans doute réalisée par le spécialiste J-P. Gauthier - en totale adéquation avec l'ambiance de Végétal. Rien n'est laissé au hasard. Emilie communique certes peu avec le public, mais reste très attentive aux remerciements qui lui sont adressés et semble transmettre naturellement ses qualités de simplicité, d'écoute et de partage.

Quant au public, je dirais qu'il est dans le ton de la soirée : émerveillé par les nombreux effets acoustiques des musiciens, à l'affût des moindres faits et gestes d'Emilie Simon et d'une grande reconnaissance envers la qualité du concert. Néanmoins, il est difficile d'échapper aux attitudes peu urbaines de certains individus, entre ceux qui ne se gênent pas pour griller une cigarette dans la salle, ceux qui braillent à tout-va des "Emilie je t'aaaiiiime" ou encore ceux qui poussent des cris dont ils ont le secret.

La preuve avec le tout-en-un beuglements + bonne fête Emilie + joyeuses pâques + rires niais :

Merci Emilie, merci à tous les musiciens, et vivement le 3 octobre à Bercy, devant plus de 15000 personnes, pour la première partie de Placebo.

samedi 16 septembre 2006

Melissa Mars : Méthode Cauet et Star Academy



Melissa Mars à la Méthode Cauet ? à la Star Academy ?? La bulle antisismique de la reine des abeilles subit de multiples agressions télévisuelles en cette semaine de septembre. En effet, elle accompagne Pascal Obispo dans sa tournée promo du single 1980. Cependant, ce duo ne met pas vraiment en exergue son univers artistique et le public risquera d'être surpris en écoutant son dernier album intitulé La Reine des Abeilles. Nous apprenons tout de même qu'elle est "contente de chanter sur le plateau de la Star Academy" et que ce prime lui permet de "chanter pour la première fois devant son directeur" (Pascal Nègre) car "il ne l'avait jamais vue auparavant" (ne manquez pas d'observer la tête de ce dernier lorsque ses oreilles perçoivent ces propos... véridiques).



Ceci dit, son nom sera à présent connu de tous, et cela m'évitera des scènes de solitude du côté des plateaux TV de la Plaine Saint-Denis :

alvas : Bonjour Monsieur, Melissa Mars est-elle déjà là svp ?
secu 1 : C'est qui ? Une danseuse ?
alvas : Melissa Mars, celle qui chante avec Pascal Obispo sur 1980...
secu 1 : Désolé je ne connais pas, demandez au gars là-bas
alvas : Bonjour Monsieur, Melissa Mars est-elle déjà là svp ?
secu 2 : Mélissa qui ?
alvas : Melissa Mars, celle qui chante avec Pascal Obispo sur 1980...
secu 2 : euh...

J'ajouterai qu'une 3e personne de la sécu fut plus inspirée, en précisant "euh je ne crois pas...", comprenez par là "je ne vois pas de qui vous parlez". Petit moment de dérision, heureusement que je n'étais pas seul.

Terminons cet épisode en félicitant la prod. de TF1 pour avoir diffusé la pochette d'Orson pendant 1980, au lieu de celle de La Reine des Abeilles ...



Bzzzz Melissa, et reviens rapidement auprès des MarSiens :)

mercredi 13 septembre 2006

Anis : La Chance

Anis La Chance

Anis est un chanteur francophone né en 1977 du côté de Cergy dans le Val d'Oise. Myriam Chiaramonti le repère en 2003 dans les rames du métro parisien et lui donne la possibilité d'enregistrer une première maquette cette même année. Dès lors, des titres passent à la radio et il se voit offrir la première partie de Tété à l'Olympia en Mai 2004. En 2005, il sort son premier vrai opus, intitulé La Chance, un album à caractère semi-autobiographique fortement influencé par ses styles musicaux favoris que sont la soul, le reggae et le blues.
Au cours de ces derniers mois, vous avez pu découvrir certains titres de son album sur France 2, le service public ayant décidé de le choisir comme chanteur de l'été 2006. Mais avant de débuter sa tournée à partir d'octobre, il était ce soir en mini-concert, ou showcase, au Virgin du 18e arrondissement de Paris. Je remercie stOfou pour m'avoir fait découvrir Anis avant sa médiatisation et pour avoir partagé ce mini-concert, mais également Myriam Chiaramonti pour les invitations.

Extrait : (Cergy)

J'suis pas né dans le Missouri
J'suis pas d'Oklaoma City
J'ai grandi dans le 9-5 à Cergy ...
Cergy, mon petit paradis
Ma sweet banlieue pourrie
Dans le coin, c'est l'Oise qui coule l'ami
Pas le Danube, ni le Mississipi
Ici c'est Cergy

Lien vers le site de la FNAC

samedi 9 septembre 2006

Grande Classe !

vendredi 8 septembre 2006

Le FC Mulhouse ne fait pas rêver

Je me doute bien que le FC Mulhouse ne fait pas/plus rêver les enfants dans les cours d'école, mais publier une photo des débutants de la saison 2006/07 avec des joueurs portant tous une tenue d'un autre club (Paris, Barcelone, Marseille, Lyon...) ne renforce pas l'image de ce club en perte de vitesse... Déjà 17 ans que Mulhouse n'est plus en Ligue 1... les années passent.